Un nouveau regard sur L'EVEIL 1/3

Les nouveaux Éveillé(e)s sont là, bien là, parmi nous.

Ils (elles) portent un regard passionné sur la vie, certains vivent en couple (hétéro et homo) et sont actifs sur les réseaux sociaux. Ils sont pour la plupart sans dogme et sans religion.

 

Quelle vérité ont-ils (elles) approchée ? Qu'ont-ils (elles) compris ? et d'abord, qu'est-ce que  l’Éveil ?

Ce que l’Éveil n’est pas

Mettons-nous tout d’abord d’accord sur le sens du mot Éveil, car on peut lire beaucoup de choses sur ce sujet. Ce n’est pas prendre conscience des réalités spirituelles après avoir été longtemps matérialiste, ni être « plus en paix » ou « dans l’amour » ou encore avoir de grandes capacités énergétiques, avoir de vastes connaissances spirituelles, des montées de Kundalini, méditer toute la journée ou même avoir des super-pouvoirs. Il faut aussi bien faire la différence entre l’Éveil et l’état de méditation. L’état de méditation c’est l’état de vacuité (l’égo n’est plus là) mais entre la vacuité et l’Éveil il y a tout un univers, nous allons le voir plus loin. De même, l'état de pleine conscience n'est qu'un préalable à l’Éveil.

 

Tout cela, c’est éventuellement être sur le chemin de l’Éveil, et encore sur certains points, on est loin du compte. Les connaissances, les croyances, les pratiques et les pouvoirs spirituels peuvent vite devenir limitants et pour faire le grand écart de l’Éveil, il vaut mieux avoir l’esprit large.

 

Par ailleurs, et c'est un point important, l’Éveil n'est pas un concept philosophique ou symbolique, ce n'est pas non plus une métaphore : C'est avant tout une expérience.

Ce qu'est l’Éveil

L’Éveil est une expérience et un long processus attesté dans la plupart des traditions spirituelles sous des noms et des angles de vue différents (comme par exemple l'extase mystique chez les saints chrétiens, le Satori chez les japonais, etc..). Le premier pas est d’avoir vécu l’expérience cosmique spécifique de fusion avec l’univers, avec « Tout ce qui est », y compris bien sûr la Conscience (et comme tout est conscience, devenir ce Tout). Une expérience vécue en direct, pas une visualisation, une expérience transcendante de basculement, de distorsion des repères qui marque à jamais. Elle peut durer quelques secondes, quelques minutes, quelques jours, quelques mois. Vous l’avez vécu, ou pas, vous avez commencé à vous éveiller, ou pas.

La beauté de la chose c’est que ce n’est pas parce que vous êtes un grand yogi, que vous avez une attitude impeccable ou que vous vous astreignez à des ascèses diverses et variées que vous gagnez des jetons pour le grand saut. Inutile de briguer l’excellence. Il semble bien que, sur ce coup là, Dieu joue aux dés. On peut, par des pratiques, arriver à ce qu'Isabelle Padovani (une Éveillée française) appelle « le carrefour de l’Éveil » mais rien ne dit que cela arrivera. Les bouddhistes qualifient l’Éveil d’« accident » et chaque tradition ne peut avoir, au mieux, qu’une méthode pour s’en rapprocher. Beaucoup d'appelés, peu d'élus.

Témoignages d’Éveil

Si pour certain cette expérience provoque un grand éclat de rire devant la révélation de l’ampleur de l’illusion, pour d’autres, le retour est parfois très difficile : ils ne voient plus d’intérêt à cette vie qu’ils prenaient pour de la réalité. Ils plongent dans la dépression ou la folie, mais la plupart n’ont qu’une idée en tête : y retourner.

 

Voici 2 témoignages d’Éveil vécus très différemment :

 

Le très beau témoignage de Suyin Lamour


Le deuxième témoignage, celui  de la première expérience d’Éveil, est le mien

C’était il y a 25 ans environ, un matin, j’étais encore dans mon lit. Mon esprit a soudain été transportée dans une pièce munie d’une grande ouverture ronde. Devant elle se trouvait un ange qui m’incita à m’approcher. A travers l’ouverture je voyais l’univers entier. En tendant la main, je pouvais toucher la planète ou l’étoile qui était la plus proche mais aussi les plus éloignées. Au bout de peu de temps, la pièce dans laquelle je me trouvais, l’ouverture ronde et l’ange ont disparus. Il n’y avait ni espace, ni matière, tout était là, en même temps, tout était Un. Pendant quelques instants j’ai compris/senti/eu la révélation que " j’"étais cela.

 

Après, j’ai continué à avoir une vie difficile. Cette expérience a été noyée dans l’infinité d’expériences « bizarres » que je vivais depuis mon adolescence, je l’ai même oubliée pendant des années. Ce n’est qu’en faisant des recherches pour cet article que j’ai compris qu’il s’agissait d’une expérience d’Éveil ! J’avais un tempérament dépressif, je l’ai gardé. J’ai toujours été comme « décalée » et honteuse de l'être, même dans le milieu spirituel. J’ai passé les années qui ont suivies à essayer de m’incarner, avec peu de succès.

 

J’ai continué aussi à avoir des expériences bizarres, comme par exemple « il n’y a ni extérieur ni intérieur », « l’amour est la plus grande force de l’univers », « Tout est Conscience », « les lois de la physique n’existent pas » et très souvent « Tout est UN ». J’emploie le terme « expérience » parce qu’il ne s’agit pas de compréhension intellectuelle mais de « vécu » direct.

Les quatre phases de l’Éveil

L’Éveil n'est pas une expérience unique mais un processus dont le bouddhisme Theravada, a répertorié quatre phases :

 

- 1 « Entrer dans le courant ». La première expérience de fusion. Vous ne serez plus jamais comme avant et vous avez mis le doigt dans un engrenage qui vous amènera (peut-être) d’ici quelques années vers le Grand Éveil ou la Réalisation.

 

- 2 « Revenir encore », des aller-retour non contrôlables entre votre identification en tant que « Je » et la fusion avec la Conscience « Je suis » (le "Je" de Je suis n'est pas celui de votre petit moi mais celui de la Conscience). Pendant ce temps se réalise un nettoyage au karcher de tout ce qui encombre votre être : souffrance, désirs, peurs, jugements, etc... La thérapie est bienvenue. Jack Cornfield a écrit un livre sur le sujet : « Après l’extase, la lessive » ed Pocket.

 

- 3 « non-retour » l’ancrage définitif dans cet état d’aller/retour à volonté et les derniers nettoyages de l’égo.

 

- 4 Enfin, la dernière étape « le Grand Eveil » ou la « Réalisation » : être à la fois « Tout ce qui est » (la Conscience) et le personnage qui est dans ce monde (l'égo). La Conscience s’exprime librement et limpidement à travers le personnage. Avant cette dernière étape tous les écueils et les dérives sont possibles.

 

Cela dit, ne soyons pas dans le dogme, plusieurs des éveillé(e)s modernes n’ont pas suivi ce cursus – et n’avaient même pas la moindre idée de ce dont il s’agissait. Byron Katie, dépressive et même suicidaire, ainsi que Wayne Lee Corman, accro à l’alcool et aux drogues diverses pendant toute sa vie, se sont réveillés un matin « Éveillé(e)s ». (Lire la suite : notre relation à la Conscience, la dé-identification de l'égo, comment s'éveiller, etc...)

Florence

Florence Fabrègue est l'auteur des articles de ce site.

Elle est aussi thérapeute : elle travaille avec la mythologie (plus de 160 mythes de diverses traditions du monde).

Une fois que le mythe que vous êtes en train de jouer est mis à jour, elle propose une libération des émotions et croyances qui y sont liées afin d'entrer dans le nouveau paradigme quantique.

Séance par téléphone au 06 18 10 10 96

florence.fabregue@hotmail.fr

https://mythes-en-conscience.jimdo.com/

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    MISKA (jeudi, 14 juin 2018 20:32)

    merci pour ces beaux témoignages, ils me rappellent encore que je suis endormis et que les emotions pénibles que je traverse ne sont pas dramatiques. d'ailleur je trouve que la vie sans MOI est plus simple. pourtant elle est un jeu merveilleux, un grand jeu collectif où chaque joueur est aussi l'autre...
    mon ego se porte mieux quand je le caline que quand je lui fait la guerre!
    merci