JEAN-MICHEL : sons de guérison taoïstes

Peut-on se soigner avec des sons ?

C’est ce à quoi nous invite Jean-Michel (Jnanadev), professeur de yoga, grâce aux 6 sons guérisseurs issus des anciens taoïstes qui sont restés longtemps secrets.

 

Six sons correspondants à cinq organes majeurs et un sixième pour le corps et l’être dans son entier.

De quels organes s’agit-il et pourquoi seulement cinq ?

Tout d’abord il est important de signaler que c’est le japonais Mantak Chia qui a rendu publique cette méthode à travers ses livres.

 

Les cinq organes sont : les poumons, les reins, le foie, le cœur, la rate. Les sons travaillent sur ces organes mais aussi sur les organes périphériques.

Comment un son peut-il influer sur le corps ?

Nous sommes des êtres énergétiques avant tout. Lorsque le corps physique est atteint par une pathologie quelconque cela implique que bien en amont l’aura a été touchée, qu’elle a des failles.

 

Notre aura possède entre 7 et 8 couches  principales, ce sont ces couches-là qu’il faut réparer. Les organes ont aussi une aura et les sons vont venir restructurer énergétiquement l’organe en question. En libérant les énergies usées et consommées on vide aussi les toxines.

 

Si vous mettez de l’eau dans un bol chantant et que vous le frappez ou le faite chanter, cela va générer des vibrations dans l’eau. Imaginez que ce bol est une de vos cellules… Nous sommes composés à 70, 75 % d’eau, nos organes aussi. Une vibration va donc résonner directement dans notre corps et selon sa fréquence elle va résonner dans certains organes. Elle va nourrir notre être tout entier au niveau cellulaire et énergétique.

 

Quand il s’agit d’un son désagréable, malheureusement, le principe est le même. Parfois, à l’écoute d’une chanson particulière, la voix de la chanteuse nous « scotche » même si le texte ne veut rien dire, ça résonne pleinement en nous. De même pour les CD de méditation, il y en a qui ne sont pas terribles et d’autres qui sont incroyables. On ne sait pas pourquoi mais ça nous met dans un état très particulier.

Comment procéder ?

Le processus se déroule en deux temps : nettoyer puis recharger. Évidemment, l’intention et la concentration qu’on va mettre pendant la pratique sont importants.

 

Nettoyer : On commence en plaçant la main gauche sur l’organe, la main droite posée dessus et on visualise que les toxines et tout ce qui encombre l’organe, tant physiquement que psychologiquement, vient se coller sur les mains comme une espèce de glue.

 

On va ensuite soulever légèrement les mains, les refermer (comme pour garder ce qui vient d’être extrait) et on va le tirer vers l’extérieur tout en émettant le son de guérison spécifique qui correspond à l’organe. Dans le même temps, on écarte les mains l’une de l’autre comme si on ouvrait une grande porte ou une écluse et on laisse partir les énergies usées consommées vers le sol ou vers le ciel en ouvrant les mains afin de les rendre à l’univers.

 

Si on fait cet exercice à plusieurs, pendant un cours de yoga par exemple, on veillera à l’orientation des mains lorsqu’elles s’écartent de façon à ne pas déposer ses énergies vers ses voisins!

Ce nettoyage s’effectue par tranche de 3 fois jusqu’à 36 fois si nécessaire, jamais plus.

 

Recharger : On fera 3 respirations minimum pour recharger en prenant bien le temps de se mettre en conscience avec l’organe concerné pour amener ces énergies au plus profond de l’organe. Les énergies usées consommées qui encombraient l’organe sont diluées, chassées à l’extérieur ce qui a provoqué de la place, de l’espace qui peut être alors rempli d’énergies positives.

 

On placera de nouveau les mains sur l’organe et, tout en inspirant, on va visualiser que l’on fait converger au niveau de la ligne des yeux l’énergie de l’Univers (de la fontanelle jusqu’aux yeux) et l’énergie de la Terre (de la plante de pieds jusqu’aux yeux). C’est l’inspir qui puise ces deux énergies et les amène à la hauteur de la ligne des yeux où se trouve le sourire intérieur quand il est sur le point de s’exprimer pour soi ou pour les autres.

 

A l’expir (par le nez, bouche fermée) on va pousser ce sourire intérieur chargé de l’énergie magnifique de l’univers tout entier dans l’organe en suivant le trajet physique depuis les yeux jusqu’à l’organe en passant par les bras, les mains. Si l’on est plus chevronné on pourra simplement y mettre l’intention de recharger l’organe à partir de son sourire intérieur…. une simple intention.

Quels sont les six sons ?

Le premier son est lié à l’espace des poumons, il ressemble au sifflement du serpent : SSSSSSSSSSSSS.

On peut également associer une couleur avec l’organe. Pour le poumons, ce sera le blanc.

 

Le deuxième correspond aux reins : TCHOUUUUUU avec un long expir sur le ou. Couleur : noir ou bleu foncé.

 

Le troisième pour le foie : CHHHHHHHHUUUUUUT, en insistant bien sur le CH comme si on voulait calmer une assemblée trop bruyante. Je propose de rajouter I et A à l’inspir afin que les énergies usées consommées puissent être redistribuée à l’univers. Couleur : vert un peu jaune.

 

Le quatrième son est pour le cœur : HHHHAAAAAA c’est un son d’expansion. Couleur rouge.

 

Le cinquième concerne la rate : deux sons au choix, soit le grognement du tigre RHOOOOOO ou WHOOOOOO. Couleur jaune.

 

Le 6ème son plus général concerne l’être dans son entier qui prend en compte le corps physique, le corps mental, le corps psychologique et le corps éthérique, astral, Causal, en somme toutes les couches de l’aura et bien au-delà. C’est aussi le triple réchauffeur de la médecine chinoise. Son : IHHHHHHHH. La gestuelle est globale on peut imaginer à l’aide ds mains toujours partir des pieds et remonter jusqu’au sommet de crâne et chasser l’air avec le son IHHHH vers le haut.

 

Ce sixième son donne un sommeil profond et relaxant. Aucune couleur ne lui est associée.

Si vous n’avez pas le temps de faire les sons de guérison des 5 organes, vous pouvez ne faire que celui-là, il nourrira votre être pleinement.

Propos recueillis par Florence

Jean-Michel dont le nom spirituel est Jnanadev est professeur de yoga aux Sables d’Olonne.

http://www.corzeame.com/

jnanadev@corzeame.com

 

Il est avec sa compagne Florence Cougnon l’organisateur du Festival Yoga du Monde pour Un Monde Meilleur qui aura lieu au Château d’Olonne en Vendée  pour la troisième année consécutive les 25 26 et 27 août 2017

http://www.yogadumonde-festival.com/

contact@yogadumonde-festval.com

Tél : 02 51 23 61 36

 

Le site de Jnanadev :  https://www.jnanadev.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 0