IDRISS ABERKANE, l'économie de la connaissance

Les économistes, les gouvernements et plus généralement 99,9 % des hommes politiques n'ont qu'un mot à la bouche : la croissance. De fait, nous ne sommes pas loin de percuter le mur en face de nous. Tous les économistes ? Non car une petite poignée d'irréductibles se bat pour faire admettre d'autres visions du progrès et qui n'envisagent pas la décroissance. Parmi eux Idriss Aberkane et son économie de la connaissance. Une porte de sortie pour les excités de la croissance ? Peut-être...

L'économie de la connaissance c'est celle dont la valeur principale est la connaissance et non pas l'utilisation dévastatrice des ressources de la terre et tous les développement que cela peut engendrer.

 

Le biomimétisme découle de cette nouvelle forme de relation à la nature : il propose de s'aligner sur elle qui fait tout d'une façon plus high tech et durable que l'humanité actuellement.

La blue économie c'est le résultat concret de l'économie de la connaissance, c'est l'écologie industrielle et l'abolition des déchets.

Evidemment, on n'est pas obligé de souscrire à son admiration pour Google et autres.

Question CV, c'est du lourd... Idriss Aberkane est à lui seul un phénomène : à 31 ans il est déjà titulaire 3 doctorats et pas des moindres, notamment en neuroscience, il est français et très présent sur youtube.  Il a écrit "Libérer votre cerveau" un traité de neurosagesse pour changer l'école et la société et dans lequel il explique comment exploiter les potentialités de notre cerveau.

Pour d'autres visions de l'économie il y a aussi : Gunter Pauli et son économie circulaire.

 

Florence

Écrire commentaire

Commentaires : 0