COMMENT APPRIVOISER DIEU ?

Bon, j’avoue, le titre est un peu accrocheur, mais en lisant cet article vous verrez qu’on n’est pas loin du compte.

 

Pour apprivoiser Dieu, il vous faudra un petit carnet, un stylo et de la constance.

Quel Dieu ?

1 - Pour commencer il va vous falloir choisir le concept suprême que vous avez externalisé (ou internalisé d’ailleurs, ça n’a pas d’importance) : la conscience supérieure à laquelle vous croyez – ou à laquelle vous pourriez croire.

 

Celle qui, pour vous, est au commande et régit tout ou encore l’être qui est en lien avec cette conscience supérieure mais qui, à la fois, est le plus proche de vous : le Divin, l’Ange, les anges, votre ange, votre guide invisible, les êtres de lumière, l’Univers, Marie, Jésus, Shiva, Allah, les Intermédiaires, un saint, un grand maître,  le champ quantique (le concept divin Open Source très à la mode en ce moment) ou l’entité extraterrestre au cerveau hyper complexe pour qui nous sommes un intéressant sujet d’étude ou même un grand ordinateur central, la matrice…

 

Evitez tout de même, pour le fun, de choisir par exemple « La grenouille suprême » : vous n’y croiriez pas et ce que vous allez croire, ou pas, est essentiel.

C’est bon ? Vous avez votre petit carnet et votre crayon ? C’est parti !

 

2 - Pour parvenir à votre objectif vous allez utiliser un moyen assez connu maintenant, mais en le dépassant : le journal de gratitude.

 

Je vous réexplique le principe : Chaque jour vous allez noter dans votre carnet ce qui s’est passé de positif dans la journée. Ça peut être un tout petit détail : un rayon de soleil qui vient vous réchauffer l’épaule, un petit chien rigolo que vous avez croisé, un petit mot gentil de la boulangère, etc.. et vous allez remercier la conscience supérieure que vous avez choisie pour ce « cadeau ».

Veillez à ne pas remercier dans le vide, il est important que votre gratitude s’adresse directement et personnellement à la conscience supérieure que vous avez choisie.

 

Au début vous aurez peut-être un peu de mal à l'identifier comme un petit cadeau du "ciel" mais le soir, quand vous passerez votre journée au peigne fin, ce petit instant vous reviendra en mémoire et vous remercierez à ce moment-là. Le mieux, c’est de remercier de suite, sans oublier de noter le soir.

 

Prenez comme objectif au début de récolter pendant votre journée trois instants positifs puis passez à cinq.

 

Votre vie est un cauchemar ?.Cherchez bien, il y a sûrement un petit quelque chose, bien caché dans un coin, une couleur, un souffle, un minuscule instant de détente…

3 - Comme tout ce sur quoi nous portons attention augmente, vous allez vous retrouver bientôt avec de plus en plus de cadeaux du ciel et votre vie va devenir indéniablement plus agréable. Notez tous ces instants scrupuleusement et remerciez la conscience supérieure.

 

4 - Prenez maintenant un sujet où vous êtes en difficulté, qui vous stresse, celui où vous avez l'impression que quoi que vous fassiez l'univers vous tourne le dos (la solitude, le manque, la non-reconnaissance, le peu d’estime de vous-même, des difficultés au travail, etc…) et allez traquer pendant votre journée une petite manifestation positive, une petite étincelle, même infime – et remerciez grandement.

 

5 - Procédez de la même façon que tout à l’heure : Cherchez-en une, puis trois, puis cinq et plus. Plus vous en trouvez, plus elles augmentent.

6 - Passez à un autre sujet difficile de votre vie et faites de même.

 

Lorsque vous aurez fait le tour de tous les aspects difficiles qui vous gâchaient la vie, vous vous serez bien allégé. Et merci qui ?

 

7 - C’est le moment de faire un constat : Votre conscience supérieure est vraiment super attentionnée envers vous. C’est fou tout ce qu’elle peut faire pour vous ! Vous vous sentez entouré(e) d’amour et de bienveillance : Vous êtes prêt(e).

 

C’est le moment d’installer un lien retour *

 8 - Demandez quelque chose qui est important à vos yeux à votre conscience supérieure. Vous savez à quel point elle veille sur vous et vous aime... Vous savez maintenant tout ce qu’elle peut faire pour vous... Il n’y a aucune raison qu’elle vous refuse cela. Vous avez installé un chemin neuronal qui va jusqu’à elle. Vous avez une confiance totale en elle, bref, vous avez la foi !

 

Et la foi déplace les montagnes…

 

Vous trouvez une raison pour laquelle elle ne répondrait pas favorablement à votre demande ? Vous ne le méritez pas ? C’est elle qui décide de ce qu’elle donne ou pas ? Hum… ça sent les relents de la religiosité du 19ème siècle… Reprenez votre journal de gratitude et revivez avec émotion les scènes que vous avez noté, remercier et revenez dans la joie, montez en vibration et redemandez.

Votre conscience supérieure ne va pas tarder à vous répondre : vous l’avez apprivoisée… ou c'est elle qui vous a apprivoisée...

Florence

 

* Un lien retour: c'est du langage informatique. Lorsque vous avez un site et qu'un autre vous envoie régulièrement des lecteurs, vous pouvez installer un lien retour vers son site pour lui en envoyer à votre tour.

Florence Fabrègue travaille avec la mythologie (plus de 160 mythes de diverses traditions du monde). Une fois que le mythe que vous êtes en train de jouer est mis à jour, elle propose une libération des émotions et croyances qui y sont liées afin d'entrer dans le nouveau paradigme quantique.

 

florence.fabregue@hotmail.fr

https://mythes-en-conscience.jimdo.com/

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    miska (mercredi, 11 janvier 2017 22:03)

    j'aime beaucoup cette technique si simple en fait. l'ecriture permet de canaliser la pensée. dans les periodes de lassitude, de perte de motivation par exemple, j'ai besoin de faire le point régulièrement. alors remercier pour un instant de plaisir apparement anodin redonne à cet instant sa dimention du Coeur. en fin de journée, se préparer au coucher de cette façon, ça me plais!
    merci pour ce précieux conseil.

  • #2

    Camille (mercredi, 18 janvier 2017 19:31)

    Méthode simple ! Bonne idée